Ce mercredi 3 mars 2021, l’équipe Codeaukhmer et la Secrétaire d’Etat au Ministère des affaires des Femmes, Madame Sam Vada ont apporté du matériel aux enfants de maternelle et primaire de Samrong Torn. L’occasion de revenir sur le combat de Codeaukhmer pour l’accès à l’eau potable dans les zones rurales défavorisées.
 
 
Sac à dos, trousses assorties, livres, accompagnés d’un billet de 5000 riels (équivaut à un peu plus qu’un dollar) sont offerts aux enfants lors de cette matinée. Les partenaires de Codeaukhmer et Madame Sam Vada se sont associés pour ce don d’argent. En France, lors des actions caritatives, les associations et l’Etat donnent majoritairement des bons d’achat plutôt que de l’argent liquide.
 
 
Au Cambodge, cette forme de charité du corps politique envers les plus pauvres fait partie des moeurs. Qui plus est, le rôle des députés va beaucoup plus loin que le vote des lois au Parlement. Leur rôle est de venir en aide aux populations défavorisées. Surtout dans les cantons dans lesquels ils ont été élu.
 
 
L’éducation reste encore une chance au Cambodge. Certains acteurs politiques soutiennent l’éducation en menant régulièrement des politiques d’aides aux écoliers au travers de dons.
 
 
 
DES MASQUES POUR LE PROTOCOLE
 
 
Que ce soit les pieds-nus recouverts de terre des maternelles ou avec un uniforme pour les primaires, faire porter des masques aux enfants est une tâche qui se révèle assez ardue. Les masques sont bien trop grands. Recouvrant la quasi-totalité de leur visage, devant ces maladresses, les équipes ne peuvent s’empêcher d’aider les enfants. En effet, face à ces bouilles, la distanciation sociale est difficile à mettre en place. Le masque est inutile. Mais pandémie oblige, il faut au moins les porter pour les photos.
 
 
L’EAU, BERCEAU DE LA VIE
 
 
En plus du soutien scolaire, l’objectif de notre présence dans les écoles de Samrong Torn est de constater les améliorations apportées aux puits créés par Codeaukhmer.
 
 
D’abord timide, puis enfin tout sourire face au mouvement des pompes pour dégager l’eau, les enfants nous présentent les puits rénovés. Pour les photos on leur demande de se laver les mains. Surexcité et oubliant les photos, un des petits garçons demande d’ailleurs s’il peut se laver les pieds avec pour réprimande des adultes, riant jaune « n’abuse pas ».
 
 
L’eau est le berceau de la vie. Dans une école, elle permet aux élèves d’apprendre les mécanismes d’hygiène afin de se prémunir contre les maladies. Mais pas seulement. L’eau est aussi lieu de partage pour les enfants. Lorsque l’un fait sortir l’eau grâce à la pompe, c’est tous les camarades qui peuvent en profiter.
 
 
D’ailleurs, pour l’année 2021, Codeaukhmer souhaite se recentrer sur sa mission fondatrice, c’est-à- dire les besoins en eau.

Categories:

Tags:

No responses yet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *